Pour lutter contre le piratage, il faut développer l’offre légale

July 07, 2014

Suite à la fermeture du site MegaUpload, je me suis beaucoup interrogé. Certes, les dirigeants de cette société savaient très bien la menace qui planait au dessus d’eux, et que les preuves accablantes contre eux leur laisseraient peu de chances.

Mais ce qui me frappe le plus, c’est la notion de piratage et de partage gratuit qui a été évoquée à de nombreuses reprises dans les médias.

Comment ce site gagnait de l’argent ? Avec des comptes premium. C’est à dire que les gens payaient pour télécharger. Hé messieurs les industriels du cinéma et de la TV, ça ne vous fait pas réagir ?

Pourquoi il a fallu que certains se battent pour monter ITunes, Deezer ou encore Spotify ? Le concept marche très bien, ces sociétés font du profit et reversent (ce qui est normal) de l’argent aux ayants droits.

Peut être que le fait de ne pas maîtriser le circuit de distribution les dérange, mais aujourd’hui il ne faut pas se voiler la face : qui a envie d’acheter un DVD alors qu’il n’est même pas sûr d’apprécier le film ?

Les gens ne piratent pas pour une question d’argent, mais plutôt d’accessibilité et de facilité. Entre cliquer derrière sont écran ou se taper 1h de queue à la Fnac pour un DVD, le choix est vite fait, très vite fait. D’ailleurs, les salles de cinéma ne se vident pas et bien au contraire ! Il ne faut pas faire passer le piratage sous le coup de l’argent, mais bien à cause de problèmes de distribution des oeuvres.

Xavier Niel a dit lors de la présentation de Free Mobile que les gens veulent de l’illimité dans le mobile. Je pense même que ça va au delà du téléphone et qu’on peut aussi appliquer cela aux contenus multimédias (films, séries, musiques). Le mot illimité fait peur aux ayants droits, mais plait énormément aux consommateurs.

Vous avez un forfait illimité pour le téléphone, est-ce que pour autant vous téléphonez beaucoup plus qu’avant ? Si désormais vous aviez la possibilité de regarder des films en illimité vous en regarderiez beaucoup plus ? Certainement pas, mais vous avez une sensation de liberté.

Et si Deezer et Spotify pouvaient faire des films/séries ? Pourquoi ça ne marcherait pas ? 15 ou 20€ par mois pour un streaming illimité, personnellement je serai prêt à payer ce prix pour avoir le choix et la liberté plutôt que de me perdre dans des rayons interminables de DVD alors même que je n’ai même plus de lecteur de DVD à disposition chez moi.

J’ai fait une simple recherche sur Google (“vidéo streaming illimité”) pour voir les offres commerciales légales existantes. Clairement, il n’y en a pas. On tombe de suite sur des liens qui parlent de mégavidéo pour en contourner les limitations.

Ah si, deux liens sponsorisés :
http://infinity.canalplay.com/infinity/

http://www.sonyentertainmentnetwork.com/fr/video-unlimited

Voyons voir Canal+ play :

9,90€ par mois sans engagement, voilà qui parait raisonnable et attirant.
Dans le paragraphe “Prochainement”.
“Les milliers de programmes de CANALPLAY INFINITY seront très prochainement disponibles sur votre Bbox!

Vos films sur tous vos écrans : emportez et regardez vos films et séries préférés à la maison comme en déplacement sur votre PC, Mac et iPad.”

Attendez ? Ca veut dire que pour le moment on a pas un pauvre site web à partir duquel on pourrait regarder ?

Hé les gens, réveillez-vous, avant de chercher à mettre avec une box chépasquoi, une console de jeu que je n’ai pas, une TV connectée bidule ou un téléphone mobile… Mettez une pauvre application HTML5 ou Flash et proposez ce streaming ! Vous allez voir, ça va marcher j’en suis sûr.

“Pour être alerté de votre éligibilité au service, des offres commerciales et des nouveautés CANALPLAY INFINITY, veuillez saisir votre email :”

Voilà, je lis ça et j’arrête de suite ma navigation : c’est compliqué, c’est lié aux offres ADSL etc… j’avoue ne pas chercher à comprendre tellement ça me parait compliqué alors que chez Deezer ou Spotify, en quelques minutes c’est bon.

Allons faire un tour chez Sony :

Première page : heu, c’est combien ?

Je lis sur cette même page :
Appareils compatibles

Stop ! Pour moi je vais arrêter là. Pourquoi je vais me taper une installation d’un truc (qui je suppose va être lourd et pourri) pour cliquer sur un film pour le regarder ?
Youtube, Dailymotion, vimeo ça marche très bien dans le navigateur, pas la peine de chercher compliqué.
En petit dans le bas :
“Le service vidéo est actuellement disponible sur les systèmes PlayStation®3 et PSP® (PlayStation®Portable) via PlayStation®Store.”

C’est définitif, je ne reviendrai pas.
Deux échecs, pas d’autres résultats.
Je vais faire quoi ? Démarrer ma voiture, aller à la Fnac, acheter un DVD et me souvenir une fois passé à la caisse qu’en fait je n’ai pas de lecteur DVD chez moi ?

Hé bien non, je vais chercher coûte que coûte à trouver ce que je souhaite et ne pas me soucier du légal ou illégal.
Le commerce, c’est quand même essayer de satisfaire les besoins des clients avant de chercher les siens. Vous ne pourrez pas bien vendre ce que les gens ne veulent pas. La demande est bien là, les gens ont payé mégaupload.
Ne cherchez pas à embrouiller les consommateurs, il faut que ça soit clair simple et limpide : visionnage illimité, je me connecte au site, je clique et j’ai de suite ce que je cherchais. Pas la peine de me faire passer par la console que je n’ai pas ou une application que je ne veux pas ou que je ne peux pas installer.
Acheter un CD ou une VHS à une époque où les foyers n’étaient pas connectés était tout à fait normal. Maintenant, il faut savoir distribuer autrement les choses et les amener directement chez les consommateurs par le biais le plus simple : internet.

Tant que vous ne proposerez pas une offre correcte, simple et facile d’accès, les internautes continueront leur petit manège entre eux c’est évident.